Visite du général Elias Martins FILHO de la Monusco

Ce samedi 19 octobre 2019, le lieutenant-général brésilien Elias Martins FILHO, commandant des forces de la Monusco a rendu visite au parc Kahuzi-Biega.

Réunion à Tshivanga avant la visite
Réunion au Quartier Général, à Tshivanga
© Crédits photos : Hubert MULONGOY

A l’absence du directeur du site M. De Dieu BYA’OMBE, c’est son adjoint M. Innoncent MBURANUMWE NZABONIMPA qui l’a reçu avec les honneurs de son rang. C’est non sans fierté que que l’hôte a accueilli pas moins de 10 membres de la Monusco au Quartier général de Tshivanga tôt ce matin, cette délégation venue de Bukavu.

Après un bref petit déjeuner , le chef du site adjoint et ses visiteurs ont eu un entretien où il a été question des récentes évolutions de la situation sécuritaire. Le général a constaté de lui-même les progrès qui ont été réalisé ainsi que l’accalmie qui perdure depuis quelques mois déjà. Les interlocuteurs ont insisté sur la question de sécurité de ce parc unique qui garde les seuls groupes des gorilles des plaines de l’est ainsi que des nombreuses autres espèces animales et végétales.

Visionnage de diapositives

Après cela, toute l’équipe, accompagnée des gardes du Parc sont partis pour une visite de quelques heures. On pouvait lire dans les yeux de ces officiers de la Monusco, un émerveillement face au spectacle offert par le paysage de Kahuzi-Biega. Ils n’ont pas tardé à croiser le gorille solitaire Bonane qui se promenait pas loin de Tshivanga avec sa famille. Ils ont constaté que sa plaie au visage, dû à la bagarre contre un autre gorille non suivi qui voulait lui ravir ses deux femelles, a bel et bien cicatrisé. A la suite, ils sont partis voir une famille qui était localisée à quelques mètres. C’était une expérience unique pour eux. Ils n’ont, malheureusement pas croisé Mugaruka, celui qui a une main arrachée par les braconniers.

La visite du parc s’est terminé quelques heures plus tard, à la grande satisfaction des membres de la Monusco qui ont tari d’éloge le professionnalisme des gardes du parc. D’ailleurs en passant, le général s’est dit disposé à prêter main forte à l’équipe des écogardes si elle en fait la demande.

Photo de famille entre les membres de la Monusco et les écogardes du PNKB

Pour tout conclure, une belle photo de famille a été prise dans le quartier général, à Tshivanga, devant la statue érigée à l’entrée.

Cela augure des nouvelles interrelations entre le parc et la MONUSCO. Il faut dire que l’armée nationale est toujours à côté des écogardes et l’appui de cette organisation sera plus, te temps de consolider la paix qui règne actuellement.

Author: La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *